Venise – 4 jours

PrésentationInfos pratiquesTransportsLogementQuartiersProgrammePhotos

Séjour de quatre jours en août 2012. Vols Paris-Venise avec EasyJet. Séjour à l’hôtel Ad Place Venice. Visite de Venise et de l’île de Murano. 
Résumé - Séjour à Venise
Vol – Paris – Venise avec Easyjet

Venise est connue pour être unique. Même si l’on est en Europe, l’omniprésence de l’eau rend cette ville un peu exotique. Pas de voitures mais des bateaux, et ce pour tout : livraisons, poubelles, ambulances, police, etc. Le réseau de bus est remplacé par des vaporetti, la principale avenue étant le grand canal où s’alignent les palais des anciennes grandes familles marchandes avec leur ponton privé. Venise est composée de plus de 100 îles reliées entre elles par plus de 400 ponts. Pour faire simple, chaque île a un nom, son campo (place centrale) et son église. Cette dernière représentant la richesse et la puissance de l’île.

Nous n’étions pas les seuls à venir au mois d’août… La place Saint-Marc est recouverte de touristes dont l’immense majorité désertent la ville le soir. L’art contemporain est très présent à travers les galleries d’art, le musée Guggenheim, la fondation François Pinault, etc. Malgré la chaleur et l’affluence, la place Saint-Marc et les principaux monuments font partie des endroits à voir et il est agréable de parcourir le reste de la ville à la découverte de ses joyaux…

Venise2
  • Venise est une ville assez chère. Les restaurants sont comme les hôtels, pas donnés. Malgré tout, on trouve quelques bons plans dans les guides si l’on accepte de s’éloigner un peu du quartier San Marco.
  • La ville étant composée d’une multitude d’îles, il faut sans cesse monter des marches pour parcourir de petits ponts. On a vu beaucoup de familles avec de jeunes enfants, il faut oublier la poussette et cela doit être très fatigant pour les petits…
  • Puisqu’il y a plein de ponts, il vaut mieux suivre les panneaux jaunes indiquant les quartiers que d’utiliser son sens de l’orientation. Sinon, ce qu’on pense être un raccourci débouche souvent un canal…
  • On nous avait prévenu du risque d’odeurs l’été à Venise. Nous n’avons rien senti de particulier, malgré la chaleur importante…
  • Pour les passionnés d’églises, il existe des pass qui donnent accès aux églises payantes. Il existe de nombreux pass pour les musées et monuments, pour être rentables, il ne faut pas avoir peur d’enchaîner les visites…
 

  • Vols Paris Orly – Venise Marco Polo, 8h30-10h10. Réservé sur EasyJet trois mois avant, 140€ par personne. Une fois arrivé à l’aéroport, il faut acheter les billets pour se rendre à Venise. Il y a différentes possibilités de navettes : Alilaguna, Bus & vaporetto, bateau-taxi. Les navettes Alilaguna sont chères, et elles mettent énormément de temps pour parcourir la lagune : 27€ et plus d’1h30 pour rejoindre la place Saint-Marc. La solution des taxis est rapide mais semble hors de prix (120-140€). Ceci dit, il n’y a rien de plus luxueux que d’arriver directement à son hôtel après avoir parcouru la lagune et les canaux…
  • Pour rejoindre les navettes, il faut sortir à gauche et longer pendant 5-10 minutes les abris pour rejoindre l’embarcadère.

Venise1

  • Nous avons pris l’hôtel Ad Place près de la place Saint-Marc, ce qui n’est pas forcément nécessaire. Le centre-ville est assez réduit et il est assez agréable de s’éloigner des hordes de touristes de Saint-Marc. C’est d’autant plus agréable que l’hotellerie est très chère aux alentours des sites touristiques. L’hôtel était tout de même extrêmement agréable, rien à redire là-dessus.
Venise Quartiers

  • San Marco : coeur de la ville de Venise, c’est là que l’on trouve les principaux sites touristiques, les rues à touristes, etc. C’est un passage obligé malgré la foule. Le quartier est bien plus agréable le matin tôt ou le soir. 
  • Dorsoduro : au sud-ouest de San Marco, quartier agréable que l’on rejoint grâce au pont de l’Accademia où l’on trouve quelques magnifiques musées et églises. Très belles balades dans ce quartier. 
  • San Polo : au nord-ouest de San Marco, on y accède principalement par le pont Rialto. Reste assez touristique par endroit… 
  • Santa Croce : au nord-ouest de Venise. Quartier de la gare centrale. Des rues à l’écart des hordes de touristes qui font qu’il est très agréable de s’y promener.
  • Castello : à l’est, toujours de belles églises un peu plus à l’écart des flots de touristes.
  • Cannaregio : au nord de Venise, le quartier le plus calme, quelques atouts touristiques (ghetto, églises, Ca’ d’Oro).
  • Île de Murano : au nord de la lagune (non visible sur le plan), l’île a prospéré grâce aux ateliers de verrerie qui sont omniprésents sur l’île. Calme mais malgré tout extrêmement touristique. Si la fabrication du verre ne vous intéresse pas, il faut aller à Burano, plus au nord et plus authentique. 
Source du plan des quartiers de Venise : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sestieri_di_Venezia.svg

La concentration des monuments à Venise fait qu’il n’est pas forcément utile de d’avoir un programme de visites très précis. A côté des incontournables, ce sont les balades en ville qui sont les plus agréables.
Voici donc une liste des principaux sites que l’on a visité.

Les incontournables à Venise
  • Place Saint-Marc & Campanile
  • Basilique Saint-Marc
  • Palais des Doges
  • Grand canal & Ponte di Rialto
  • Place Saint-Marc : Ce n’est pas pour rien qu’elle est connue pour être l’une des plus belles places du monde. Elle est toutefois plus agréable tôt le matin ou assez tard le soir. Le soir, des orchestres jouent devant les cafés. Ce service est payé par les personnes assises, attention donc si vous voulez prendre un café…
  • Place Saint-Marc : Ce n’est pas pour rien qu’elle est connue pour être l’une des plus belles places du monde. Elle est toutefois plus agréable tôt le matin ou assez tard le soir. Le soir, des orchestres jouent devant les cafés. Ce service est payé par les personnes assises, attention donc si vous voulez prendre un café…
  • Basilique Saint-Marc : Incontournable. Même si elle longue, la queue avance assez vite. Par contre, il est interdit de rentrer avec des sacs à dos et la consigne se trouve à l’extérieur (à gauche). Beaucoup de touristes se trouvent refouler et doivent refaire toute la queue… Bon à savoir, les coupoles sont éclairées vers 12h-12h30.
  • Palais des Doges : Magnifique palais, un autre incontournable. Nous sommes arrivés le matin vingt minutes après l’ouverture et il n’y avait pas de queue, chose rare…
  • Campanile : Belle vue sur la ville et sur la lagune depuis le haut du campanile.
  • Torre dell’Orologio : Belle vue sur le carillon depuis la terrasse de la basilique.
  • Piazetta : petite place qui relie la place Saint Marc à la lagune. C’est un joyeux bazar entre les vendeurs de rue et les queues de touristes. Cela reste un endroit très photogénique…
  • Museo Correr : musée assez grand et très (trop ?) diversifié. L’organisation du musée est étrange, on ne comprend pas toujours la logique… De très belles pièces tout de même.
  • Grand canal : possibilité de le parcourir grâce aux vaporetti, c’est depuis l’eau qu’on voit le mieux les magnifiques palais des familles ayant fait fortune grâce au commerce.
  • Theâtre de la Fenice : visite possible avec audioguide pour 8€. Il a reconstruit récemment ce qui gâche un peu la visite. Y aller pour voir un spectacle semble plus intelligent…
  • Fondation Peggy Guggenheim : musée d’art contemporain où l’on trouve de très grands noms. A voir pour les amateurs d’art.
  • Ponte di Rialto : pont enjambant le Grand canal avec ses boutiques et ses touristes. Belle vue sur le grand canal et passage presque obligé.
  • Toutes les églises et les campos : il est impossible de noter toutes les églises qui mériteraient un détour. C’est à découvrir en se baladant dans la ville…
Avec mots-clefs .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *